Skyfall (2012)

 

Sorti en 2012, à l'occasion du 50e anniversaire de la saga cinématographique James Bond, "SKYFALL" marque le retour de Daniel Craig sous les traits du célèbre agent britannique. Silver Screen revient sur cet épisode hors norme de la saga...

 

Réalisation : Sam Mendes

 

Scénaristes : Neal Purvis & Robert Wade

 

Distribution : 

 

Daniel Craig (James Bond) 

 

Javier Bardem (Raoul Silva) 

 

Judi Dench (M) 

 

Ralph Fiennes (Gareth Mallory) 

 

Bérénice Marlohe (Séverine)

 

Bande originale  : Thomas Newman / Adèle

 

Budget (estimation) : 200 millions $

 

Sortie cinéma  :  26 octobre 2012

Dans cette nouvelle aventure, l’agent 007 est envoyé en mission en Turquie. Malheureusement, l'opération tourne rapidement au désastre. James Bond est grièvement blessé et présumé mort tandis que l'identité de tous les agents du MI6 en opérations à travers le monde est dévoilé sur le web. Cette situation de crise amène le gouvernement britannique à remettre en question les compétences de la directrice du MI6, M (Judi Dench). La situation s'aggrave avec une attaque des locaux des services secrets britanniques. C'est à ce moment que James Bond réapparaît, affaibli et diminué. M l'envoie néanmoins sur les traces d’un cybercriminel dénommé Raoul Silva (Javier Bardem)…

 

  

 


Réalisé par Sam Mendes ("007 Spectre", "American beauty"), ce 23ème opus de la saga James Bond est d'une redoutable efficacité. À la fois sombre et moderne, ce long métrage poursuit la réadaptation de l’univers de Ian Fleming entreprise dès Casino Royal (2006). Le scénario présente notamment les personnages sur un nouvel angle. « Ce que je voulais essayer dans ce film, précise le réalisateur, c’était de donner un nouveau souffle entier à l’univers du MI6 ».  Comme on le sait, dès son premier James Bond, Daniel Craig avait décidé de se démarquer de ses prédécesseurs en donnant au rôle une dose de fraîcheur et de réalisme, une réappropriation pouvant rappeler celle entreprise par Timothy Dalton à la fin des années 1980. "Skyfall" s’inscrit dans la continuité de l'interprétation de Casino Royale, tout en insufflant davantage de complexité au personnage. Le scénario dévoile ainsi un Bond blessé, sensible et vulnérable mais toujours violent et déterminé. On en apprend davantage sur le passé de Bond. Skyfall voit l'agent secret revenir à ses racines écossaises, avec une grande partie de l'action qui se déroule dans la demeure Bond, le manoir Skyfall, qui est situé près de l'impressionnant Glen Coe. D’autres protagonistes sont également revisités, notamment Miss Monneypenny, présentée ici comme un agent actif du MI6. La jeune femme, loin de son rôle habituel de secrétaire, devient la partenaire de Bond dans toute la première partie du film. Quant à Q, il s’agit désormais d’un véritable génie de l’informatique. Comparé à son prédécesseur, le personnage reste cependant assez avare en matière de gadgets !

 

"Skyfall" se dote par ailleurs d'un ennemi redoutable. Sous les traits de Silva,  Javier Bardem s’ajoute à la longue et impressionnante liste des méchants de la série, qui inclut des icônes comme Blofeld, Goldfinger ou le Chiffre.  «Je voulais un certain genre de méchant, et j’avais une idée très particulière en tête : un homme flamboyant, à la moue un peu pincée, qui ressemble aux ennemis de la première heure, ceux des films avec Sean Connery», explique le réalisateur. Après le méchant réaliste et sans saveur de "Quantum of Solace" (2008), "SKYFALL" nous propose un ennemi charismatique ... Doté d'une particularité physique surprenante...

 

Le long métrage s’attarde enfin sur la relation entre Bond et sa supérieur hiérarchique, M. Les rapports entre ces deux personnages s’étaient déjà considérablement approfondis depuis la première apparition de Judith Dench aux côtés de Pierce Brosnan dans Goldeneye (1995). Cette relation est désormais au cœur de l'intrigue, dévoilant les personnages sur un angle plus personnel. 

 


 

Côté mise en scène, Sam Mendes signe un film de toute beauté. La photographie est particulièrement soignée et met en valeur les somptueux décors du long métrage. Jeu de reflets, effets de miroirs, Mendes paye, dans cet épisode asiatique d'une grande beauté plastique, son hommage Orson Welles et à sa "Dame de Shanghaï" (1947). Le combat filmé en ombres chinoises au dernier étage d’un gratte-ciel de Shanghai et la course poursuite au cœur des landes écossaises dévorées par les flammes sont parmi les sommets visuels de ce James Bond. 

 

Le travail du metteur en scène rappelle également un réalisateur plus contemporain, Christopher Nolan. A l'instar du réalisateur de la trilogie "The Dark Knight," Mendes a peu recours aux effets spéciaux numériques. On sera surpris d'apprendre que la majorité des scènes d'action tout à fait époustouflantes de "Skyfall" ont été tournées avec deux caméras tout au plus, et la plupart du temps sans doublure pour Daniel Craig. La course-poursuite dans le métro londonien n'a requis qu'une caméra. 

 

Digne héritier de « The Dark Knight », ce 23ème volet parvient à renouveler la franchise après 50 années de bons et loyaux services. Doté d’un casting prestigieux et d’une mise en scène rythmée, "Skyfall" est un excellent divertissement, à classer parmi les meilleurs films d’espionnage actuels. Un James Bond à découvrir de toute urgence! 

 

 

Anecdotes 

 

-Le réalisateur Sam Mendes a déclaré qu'il a envisagé de demander à Sean Connery de faire une apparition dans « Skyfall ». L'ancien interprète de James Bond aurait incarné le personnage de Kincade, (Albert Finney) le vieil écossais chargé de surveiller le manoir familial des Bond.

 

-La maison de M que l’on voit dans le film est l’ancien domicile du légendaire compositeur des James Bond, John Barry. Les cinéastes ont souhaité rendre cet hommage au regretté musicien, disparu en 2011. 

 

-Le tournage de "Skyfall" a eu principalement lieu dans trois pays : le Royaume-Uni, la Chine et la Turquie. Après « Bons baisers de Russie » (1963)  et « Le Monde ne suffit pas » (1999), ce nouveau film est d'ailleurs le troisième de la saga James Bond à se dérouler en Turquie.

 

-C'est encore une Française qui tient le rôle de la James Bond Girl, baptisée Séverine dans Skyfall. L'actrice Bérénice Marlohe, jusque là quasiment inconnue, est en effet la septième française à séduire 007. Elle succède aux très belles Claudine Auger ("Opération Tonnerre), Denise Perrier ("Les diamants sont éternels"), Corinne Cléry ("Moonraker"), Carole Bouquet ("Rien que pour vos yeux"), Sophie Marceau ("Le Monde ne suffit pas") et Eva Green ("Casino Royal").

 

-C’est le sixième James Bond dans lequel figure l’Aston Martin DB5. On l’a vue pour la première fois dans "Goldfinger" (1964), puis par la suite dans "Opérationne tonnerre" (1965), "Goldeneye" (1995), "Demain ne meurt jamais" (1997) et "Casino Royale" (2006).

 

Rédigé par Angry Man

Écrire commentaire

Commentaires: 0